Vous êtes ici : SEMB - SAQ / Communications aux membres / Communiqué SEMB / Négo, mobilisation et stratégie suite à la grève des 16-17-18 novembre

Négo, mobilisation et stratégie suite à la grève des 16-17-18 novembre

Bonjour à toutes et tous,

Ce communiqué fait suite à la capsule vidéo mise en ligne le 20 novembre dernier. Tout d’abord,
nous tenons à vous féliciter pour votre participation exceptionnelle à la grève de la fin de semaine
des 16, 17 et 18 novembre. Sachez que l’impact sur la table de négociation, bien que peu
perceptible de votre perspective, est très fort lorsque vous faites preuve de détermination en
tenant vos lignes de piquetage animées, bruyantes et aussi longtemps.

Comme nous l’avions prévu, le mode exploratoire est tombé. N’ayez crainte, tout n’est pas perdu.
Les deux parties ont réussi à s’entendre dimanche sur une forme équitable du normatif et il n’est
pas question de repartir à zéro compte tenu le retour au mode traditionnel de négociation.

Cela nous laisse le monétaire qui malheureusement n’a pu atterrir dimanche comme le normatif.
Bien que plusieurs propositions aient été faites par les deux parties, l’employeur reste sur ses offres
que nous jugeons insuffisantes pour ne pas nous appauvrir au fil des années. Nous croyons que la
clé de cette impasse se trouve au niveau du gouvernement.

Le comité stratégie du SEMB s’est aussi élargi avec de nouveaux intervenants de la CSN incluant
des spécialistes dans le domaine de la rémunération et des relations politiques. Le comité s’est
rencontré cette semaine pour élaborer un plan dans ce sens pour les activités des prochaines
semaines. Certaines de ces activités sont déjà en branle, d’autres viendront bientôt et vous seront
révélées en temps et lieu.

Entretemps, continuez les moyens de pression en succursale. Il est toujours pertinent de les
maintenir pour la table de négo.

Veuillez noter que lors de la prochaine grève surprise, il y aura comme mot d’ordre d’appliquer
l’action punitive dont il avait été question dans une capsule vidéo passée. Cette action demande à
ce qu’au moment où on apprend le déclenchement d’une grève-surprise, tous les caissiers devront
ranger leur tiroir-caisse dans le coffre afin de les sécuriser. Après avoir annoncé aux clients qu’une
grève a été déclenchée, vous ne serez pas dans l’obligation de faire sortir les clients de la succursale
et barrer la succursale, et ce même si votre gestionnaire n’est pas présent. Pour vous remettre en
contexte, lors d’une grève-surprise d’il y a quelques mois, une de vos collègues de l’Outaouais a
appliqué la procédure de faire sortir les clients pour barrer et sécuriser la succursale. Un client qui
s’est avéré être un animateur de radio locale a insisté pour rester sur les lieux et terminer son
processus d’achat. Les échanges entre elle et lui ne se sont pas terminés en eau de rose. Quelque
temps plus tard, la membre a reçu un grade 3 de la part de son gestionnaire pour avoir, tenez-vous
bien, tenté de faire sortir le client pour barrer et sécuriser la succursale. C’est en solidarité à cette
membre que nous vous demandons de procéder à l’exécution de l’action punitive telle que décrite
plus haut lors de la prochaine journée de grève-surprise.

En terminant, vous savez que plusieurs personnes ont franchi nos lignes de piquetage la fin de
semaine dernière dont des gens dans des positions plus précaires que d’autres tels que des
membres d’autres syndicats et des employés de compagnies fournisseurs de la SAQ, dont le
Domaine Lafrance. Sachez que nous avons reçu une panoplie de lettre d’appuis et d’excuses de
leurs parts suite aux événements. Notamment, plusieurs employés de Poste Canada sont venus
nous supporter sur nos lignes de piquetage bien que certains les aient franchies, et Domaine
Lafrance nous a offert leurs excuses et a rectifié la situation auprès de la personne dans leurs rangs
qui avait franchi notre ligne. Vous pouvez trouver leur lettre d’excuses sur notre page web. Nous
tenons à réitérer que le SEMB-SAQ reconnait que ce genre d’incident, bien que regrettable et
fâchant, peut arriver et qu’il n’est pas valable de partir en guerre pour un ou deux échappés dans
leurs rangs. Nous sommes très contents que les différentes organisations nous aient contactés et
se soient excusées publiquement. Ces démarches ont vu à sensibiliser plus de monde au concept
de la ligne de piquetage. Nous acceptons leurs excuses et vous demandons de faire pareillement.

Cela étant dit, continuez votre excellent travail sur le terrain. C’est en se tenant enSEMBle la
dernière minute plus fort que jamais que nous arriverons à un règlement à la hauteur de nos
aspirations collectives.

Solidairement,

L’exécutif du SEMB-SAQ CSN

Communiqué officiel