Vous êtes ici : SEMB - SAQ / Communications aux membres / Communiqué SEMB / Cannabis et négo : mauvaise journée

Cannabis et négo : mauvaise journée

Ce matin, le gouvernement du Québec déposait le projet de loi régissant le cannabis. Nous sommes heureux de constater que le travail que nous avons fait a porté fruit, et que ce sera finalement une société d’État qui va s’occuper de la distribution du cannabis, de surcroît, chapeautée par la SAQ.

Par contre, une disposition de ce projet de loi indique qu’un travailleur ne pourra pas être employé de la SAQ et de sa filiale en même temps. Mais pourquoi le gouvernement a-t-il précisé cet aspect dans le projet de loi, c’est fort inhabituel. La seule raison possible, c’est une demande de la direction de la SAQ qui ne voulait pas que les membres du SEMB bénéficient des postes et des heures qui seront créés par les 150 succursales de la Société québécoise du cannabis, bien que 70% des employés du SEMB SAQ soient des employés à temps partiel et ne réussissent pas à combler leurs semaines et doivent avoir un deuxième emploi.

La SQC pourra donner la livraison, la formation, l’immobilisation, etc. en sous-traitance à la SAQ, ce qui bénéficiera aux autres accréditations syndicales, mais les employés du SEMB ne font pas partie de l’expertise dont la SAQ a besoin pour créer la SQC. Voilà toute une preuve de reconnaissance.

Parlant de reconnaissance, la SAQ est revenue à la table de négociation avec le cadre financier. En gros, nous devons autofinancer nos augmentations de salaire en coupant dans nos conditions de travail. Un communiqué partira demain à ce sujet, et une capsule sera disponible sous peu vous expliquant plus en détail les deux sujets. À partir de maintenant, nous vous demandons de ne plus mettre vos pantalons de travail pour travailler, les jeans et les joggings sont de mise. Dites-le à vos collègues.

Solidairement, mais très fâché…

L’exécutif du SEMB SAQ (CSN)

Communiqué Officiel