Vous êtes ici : SEMB - SAQ / À propos

À propos

Le Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la SAQ (SEMB SAQ CSN) a vu le jour en 1964. À cette époque, les conditions de travail des employés de la «Régie des alcools» étaient exécrables. Un emploi à la «Régie» était un cadeau politique et à chaque élection, une grande partie des travailleurs se retrouvaient sans emploi parce qu’ils ne votaient pas du «bon bord». Le salaire était en dessous du seuil de pauvreté, il n’y avait aucune sécurité d’emploi et les règles de santé et sécurité étaient inexistantes dans les succursales et les entrepôts.

Le SEMB fut créé afin de contrer les abus patronaux et de corriger les situations mentionnées ci-haut. En 1965, les employés de la SAQ déclenchèrent leur première grève générale illimitée. Le premier ministre de l’époque avait alors prononcé une phrase désormais célèbre: «La reine ne négocie pas avec ses sujets». L’histoire lui aura donné tort.

Plusieurs conflits de travail s’en sont suivis : 1968, 1972, 1976, 1979, 1985 et la dernière en 2004. Depuis le début de son histoire, les revendications syndicales ont procuré aux membres les conditions de travail qu’ils connaissent aujourd’hui. Que ce soit au niveau du salaire, de la sécurité et de la création d’emplois, des gains considérables ont, au fil des négociations, été obtenus pour les syndiqués du SEMB.

Depuis plus de 45 ans, le syndicat a toujours poursuivi le même objectif: améliorer les conditions de travail de ses membres et défendre leurs droits. L’engagement syndical demeure le même aujourd’hui. Avec le support de chacun des membres, ensemble nous pourrons assurer la pérennité de nos emplois et leurs qualités. Il est du devoir de chacun d’entre nous de s’impliquer dans la vie syndicale afin de s’assurer de maintenir notre solidarité qui est l’essence même de notre force.

Buts

Le syndicat adhère à la déclaration de principes de la CSN et a pour but l’étude et l’avancement des intérêts sociaux, professionnels, économiques et politiques de ses membres par l’action collective qui inclut la négociation et la conclusion d’une convention collective et ceci, sans distinction de race, de sexe, de langue, d’opinion politique ou religieuse, d’orientation sexuelle. Le syndicat a également pour but le développement de l’unité d’action avec d’autres instances syndicales.

Pour atteindre ce but, le syndicat se propose :

  1. d’assurer aux membres un support dans l’application de la convention collective;
  2. de favoriser l’acquisition par les membres d’une meilleure compétence professionnelle;
  3. de favoriser la formation syndicale;
  4. de maintenir l’unité entre les membres du syndicat;
  5. d’assurer aux membres une volonté ferme de n’accepter aucune forme de harcèlement ou de violence dans les milieux de travail;
  6. d’affirmer notre conviction que le droit à un milieu de travail sain et exempt de toute forme de harcèlement constitue un droit inaliénable.